top of page

Avec quoi tu nourris tes crevettes?

Nutrition des crevettes et ingrédients alimentaires des crevettes

Dans un article récent, nous avons expliqué comment les valeurs quotidiennes de plusieurs nutriments sont nécessaires pour les crevettes et les poissons. Essentiellement, nous pouvons synthétiser la recherche en cinq grandes catégories de nutriments qui sont les plus critiques pour la santé des crevettes et des poissons dans un environnement artificiel.

En résumé, les besoins nutritionnels alimentaires de toutes les espèces aquacoles peuvent être divisés en cinq catégories : protéines, lipides, glucides, vitamines et minéraux.


Nutrition des crevettes et ingrédients alimentaires des crevettes
Nutrition des crevettes et ingrédients alimentaires des crevettes

Nutriments essentiels - Protéines et acides aminés

Les protéines sont parmi les éléments les plus importants de toutes les cellules vivantes et, à l'exception de l'eau, constituent le plus grand groupe chimique du corps animal ; le cadavre de poisson typique comprend 75% d'eau, 16% de protéines, 6% de matières grasses et 3% de cendres. Les protéines sont des composants cruciaux du noyau cellulaire et du rotoplasme cellulaire, et constituent donc la majorité des tissus musculaires, des organes internes, du cerveau, des nerfs et de la peau.


Étant donné que pratiquement tous les processus biochimiques sont catalysés par des enzymes constituées de résidus d'acides aminés, les acides aminés jouent un rôle majeur dans le métabolisme cellulaire. Les acides aminés sont nécessaires au métabolisme des glucides et des lipides, à la synthèse des protéines tissulaires et de nombreux composés importants (p. vitamines, taurine - sels biliaires, etc.)


Les Acides Aminés Essentiels alimentaires des poissons et crevettes sont : Thréonine, Valine, Leucine, Isoleucine, Méthionine, Tryptophane, Lysine, Histidine, Arginine, Phénylalanine.


Tous les acides aminés (qu'ils soient fournis à partir de protéines entières ou de suppléments d'acides aminés) doivent être délivrés au tissu en même temps pour qu'une synthèse protéique efficace se produise. Si cet équilibre n'est pas atteint, le catabolisme des acides aminés (dégradation) se produit, entraînant une diminution de la croissance et de l'efficacité alimentaire.


Par rapport aux animaux nourris avec des acides aminés liés aux protéines ou des protéines «entières», les poissons ou les crevettes juvéniles nourris avec des régimes alimentaires contenant une grande proportion de protéines alimentaires sous forme d'acides aminés «libres» ou cristallins ont un développement et une efficacité de conversion alimentaire sous-optimaux.



Maintenant que nous comprenons le rôle des acides aminés et des protéines dans la santé et l'équilibre nutritionnel de nos crevettes, passons aux différents types d'éléments alimentaires. Nous allons nous pencher sur les lipides.


Nutriments essentiels - LIPDS

Les lipides sont une catégorie diversifiée de composés trouvés dans les tissus végétaux et animaux qui ont la vertu d'être insolubles dans l'eau mais solubles dans les solvants organiques comme l'éther, le chloroforme et le benzène.


  • Les lipides sont les principales sources d'énergie métabolique (ATP) et leur homologue alimentaire pourrait être utilisé pour conserver la protéine la plus importante pour la croissance dans ce cas.

  • Les lipides agissent comme des transporteurs biologiques pour l'absorption des vitamines liposolubles A, D, E et K.

  • Les lipides sont une source d'acides gras importants, qui sont nécessaires au transport efficace des lipides ainsi qu'à la préservation et à l'intégrité des membranes cellulaires.

  • Les stéroïdes essentiels sont dérivés des lipides et ces stéroïdes remplissent divers rôles biologiques.

  • Du point de vue de la technologie des aliments pour animaux, les lipides servent de lubrifiants pour le passage des aliments à travers les filières à granulés, d'agents anti-poussière dans les aliments et de facteurs d'appétence des aliments.


Ainsi, les lipides s'avèrent essentiels pour réduire la mortalité, réduire les problèmes d'érosion du squelette et de l'exosquelette, la diminution du volume des cellules sanguines, la dégénérescence du foie, une faible efficacité de ponte, un faible taux d'éclosion/de survie.


Aussi les lipides jouent un rôle majeur dans la croissance, l'appétit, la dystrophie musculaire, la coloration corporelle, l'anémie, la léthargie, la pigmentation brun-jaune, l'anomalie de la mue.


Nutriments essentiels - Glucides

Les glucides sont la troisième catégorie la plus courante de substances organiques dans le corps des mammifères, après les protéines et les lipides. Les glucides, en revanche, sont les nutriments organiques les plus abondants dans les tissus végétaux. Le glucose, le fructose, le saccharose, le lactose, l'amidon, le glycogène, la chitine et la cellulose sont tous des exemples de substances glucidiques.

Les glucides peuvent être considérés comme des composants alimentaires non essentiels pour le poisson et les crevettes, bien qu'ils devraient être inclus dans des régimes alimentaires réalistes car:

  • Les espèces de poissons et de crevettes non carnivores peuvent les utiliser comme source bon marché de nutriments vitaux.

  • Leur application prudente dans des régimes alimentaires réalistes peut permettre d'utiliser des protéines plus précieuses pour le développement plutôt que pour la fourniture d'énergie (un processus connu sous le nom de «épargne des protéines»).

  • Lorsqu'ils sont utilisés comme liants, ils servent d'éléments diététiques cruciaux pour la production d'aliments stables à l'eau (c.-à-d. amidon gélatinisé, alginates, gommes).

  • Certaines sources de glucides peuvent améliorer l'appétence des aliments et minimiser la teneur en poussière dans les aliments finaux en agissant comme composants alimentaires (c'est-à-dire la mélasse de canne ou de betterave).


Nutriments essentiels - Vitamines

Les vitamines sont divisées en 2 sous-groupes, les vitamines liposolubles et hydrosolubles.

La vitamine A, par exemple, est une vitamine liposoluble qui est couplée à une protéine particulière (opsine) pour générer un pigment visuel qui aide à la réception et à la transmission de la lumière de l'oeil au cerveau. La vitamine A est également nécessaire pour maintenir en bonne santé les tissus épithéliaux muqueux du système reproducteur, de la peau, des os et du tractus gastro-intestinal.


D'autre part, les vitamines hydrosolubles sont principalement liées au métabolisme et à la synthèse des acides gras, des graisses et des protéines telles que B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B5 (acide pantothénique), B6 (pyridoxine), H (biotine ) sont essentiels au métabolisme des glucides, des lipides et des protéines.

Alors que les vitamines comme la B3 (niacine), la B12 (cyanocobalamine) et l'inositol, l'acide folique sont essentiels pour la libération d'énergie à partir des glucides, des lipides et des protéines et pour l'amélioration de la formation du sang et du maintien du tissu nerveux. Ces fonctions se traduisent par une meilleure coloration des pigments et une meilleure santé globale de la peau des crevettes et des poissons.

Cependant, la vitamine C (acide ascorbique) est nécessaire pour la conversion de l'acide folique en sa forme métaboliquement active d'acide tétrahydrofolique, pour la conversion du tryptophane en sérotonine et pour la synthèse des hormones stéroïdes qui se traduit par une meilleure vitalité et plus de reproduction.


Les habitudes alimentaires des espèces de poissons ou de crevettes d'élevage. Les crevettes, par exemple, qui consomment leur repas lentement sur plusieurs heures, nécessitent des niveaux de vitamines alimentaires plus élevés pour compenser la perte croissante de vitamines hydrosolubles due au lessivage.


Il est également important de considérer la fertilité naturelle du plan d'eau et la biomasse totale des espèces de poissons ou de crevettes stockées ; l'importance de la supplémentation alimentaire en vitamines augmente avec l'augmentation de la densité de peuplement et la diminution de la disponibilité d'aliments naturels par animal élevé.



Jusqu'à présent, nous avons appris que les vitamines sont nécessaires pour améliorer l'apport en nutriments essentiels et réduire la quantité de restes. Bien que certains facteurs importants ne soient toujours pas abordés et c'est là que nous plongeons dans les minéraux.


Nutriments essentiels - Minéraux

Les éléments minéraux essentiels sont généralement classés en deux groupes principaux selon leur concentration dans le corps de l'animal ; les macroéléments et les microéléments

Les macroéléments sont : Calcium, Magnésium, Sodium, Potassium, Phosphore, Chlore, Soufre.

Les oligo-éléments sont : Fer. Zinc, Manganèse, Cuivre, Iode, Cobalt, Nickel, Fluor, Vanadium, Chrome, Molybdène, Sélénium, Étain et Silicium.


Comme vous le remarquez, ce sont les éléments les plus courants que nous trouvons dans la nourriture pour crevettes aujourd'hui et dans les engrais végétaux et oui, bien que la plupart d'entre eux soient importants pour notre écosystème, certains peuvent être une source de problèmes.


En tant que fonction générale des minéraux Macro ou Micro, ils sont un constituant essentiel des structures squelettiques. Ils régulent la façon dont une crevette stresse ou accepte une condition d'eau certina. Ils régulent le pH de la cellule de crevette et des fluides corporels. Ils servent de composants essentiels à de nombreuses enzymes, vitamines, hormones et pigmentations.


Pour préciser ce que chacun fait, nous résumerons le constat par:

  • Le calcium est un composant essentiel des os, du cartilage et de l'exosquelette des crustacés.

  • Les phosphates inorganiques servent de tampons importants pour réguler l'équilibre acido-basique normal (c'est-à-dire le pH) des fluides corporels animaux.

  • le magnésium stimule l'irritabilité musculaire et nerveuse (contraction)

  • Le potassium est également nécessaire à la synthèse du glycogène et des protéines, ainsi qu'à la dégradation métabolique du glucose.

  • Le sodium joue un rôle spécifique dans l'absorption des glucides.

  • Le soufre est un composant essentiel de plusieurs acides aminés clés (méthionine et cystine), de vitamines (thiamine et biotine), de l'hormone insuline et de l'exosquelette des crustacés.

  • Le fer est un composant essentiel des pigments respiratoires hémoglobine et myoglobine.

  • On pense que le zinc joue un rôle positif dans la cicatrisation des plaies.

  • Le manganèse est un composant essentiel de l'enzyme pyruvate carboxylase

  • Le cuivre serait également nécessaire à la formation du pigment mélanine et par conséquent à la pigmentation de la peau, à la formation des os et du tissu conjonctif.

  • Le cobalt est essentiel à la formation des globules rouges et au maintien du tissu nerveux.

  • L'iode fait partie intégrante des hormones thyroïdiennes, la thyroxine et la tri-iodo-thyronine, et en tant que tel est essentiel pour réguler le taux métabolique de tous les processus corporels.

  • Le sélénium influence l'absorption et la rétention de la vitamine E.

  • On pense que le chrome joue un rôle important dans le cholestérol et le metabiolisme des acides aminés

Alors que la plupart des éleveurs et des passionnés de crevettes peuvent différer, le débat qui suit se concentrera sur les caractéristiques non essentielles. Parce qu'ils sont des sous-produits de nutriments importants et qu'ils peuvent être présents dans la constitution de nombreux autres nutriments dont nous avons discuté, nous les étiquetons comme non essentiels. Cependant, en utilisant la technologie et la compréhension d'aujourd'hui, nous pouvons fournir directement ces nutriments à nos crevettes ou à nos poissons en tant que suppléments afin d'obtenir des traits particuliers liés au développement du corps et à la couleur des pigments. En d'autres termes, la biologie et la biotechnologie nous permettent de manipuler l'ADN.

Nutriments NON Essentiels - Enzymes

Nous avons déjà discuté des nutriments nécessaires, alors passons à la dernière tendance en matière d'alimentation enzymatique. Les enzymes, d'autre part, sont un matériau généré par une créature vivante qui fonctionne comme un catalyseur pour initier un processus biologique. Certains aquaculteurs et experts en aquaculture étudient l'alimentation en

enzymes des crevettes et des poissons et ont découvert qu'il s'agit d'une avancée nutritionnelle significative dans le secteur de l'aquaculture ces dernières années.

Les enzymes exogènes sont actuellement largement utilisées comme additifs alimentaires pour animaux dans le monde entier.

La supplémentation en enzymes peut également contribuer à l'élimination des substances antinutritionnelles et favoriser l'utilisation de l'énergie alimentaire et des acides aminés, ce qui améliore les performances des poissons / crevettes.


L'utilisation d'enzymes est très probablement une solution au problème de la mortalité larvaire excessive chez les espèces aquatiques. Comparé à celui des adultes, le système digestif des larves d'animaux aquatiques est plus court et moins développé. L'utilisation d'enzymes dans le régime alimentaire des larves pourrait être bénéfique.


Sources d'enzymes :

Les enzymes sont produites dans chaque organisme vivant, des animaux et des plantes supérieurs aux formes de vie unicellulaires les plus simples, car elles sont essentielles au processus métabolique. Les micro-organismes qui sont généralement impliqués dans la production de diverses enzymes sont des bactéries telles que Bacillus subtilis, Bacillus lentus, Bacillus amyloliquefaciens et Bacillus stearothermophilus.


Nous avons trouvé une liste rapide des enzymes et de leurs fonctions en anglais :

quick list of enzymes and their functions
Liste rapide des enzymes et de leurs fonctions

Nutriments non essentiels - Acides aminés

D'une part, l'arginine, la méthionine, la valine, la thréonine, l'isoleucine, la leucine, la lysine, l'histidine, la phénylalanine et le tryptophane sont nécessaires aux crevettes (Cowey et Forster, 1971; Shewbart, Mies et Ludwig, 1973; New, 1976; Coloso et Cruz, 1980; Kanazawa et Teshima, 1981; Piedad-Pascual et Kanazaw Ces acides aminés sont étroitement liés aux protéines qui sont considérées comme la pierre angulaire de la nutrition .

En revanche, parmi les acides aminés non essentiels, la cystine a un effet épargnant pour la méthionine et la tyrosine pour la phénylalanine.

Kanazawa (1989) a découvert que les larves de crevettes montraient une bonne croissance et des taux de survie élevés lorsque le profil en acides aminés de l'alimentation simulait celui des protéines corporelles des larves de crevettes. Deshimaru et Shigeno (1972) ont également conseillé que les aliments pour crevettes contiennent un profil d'acides aminés similaire à celui des espèces de crevettes, car la valeur nutritive des protéines est basée sur sa composition en acides aminés (Wilson et Poe, 1985).

Nutriments NON essentiels - Carotène

Les caroténoïdes sont des colorants pigmentaires naturels qui favorisent la santé; vous avez probablement entendu parler du bêta-carotène qui a une couleur orange. Astaxanthine que l'on trouve dans certaines algues d'autre part est rouge et il prête sa couleur à de nombreuses créatures marines comme les homards, les crabes, les crevettes et les saumons de mer tout en donnant aux flamants roses leur teinte rose caractéristique.


Contrairement aux Acides Aminés, les Carotènes (Alpha carotène, Beta cryptoxanthine, lutéine, zéaxanthine, lycopène) sont rarement synthétisés par nos animaux aquatiques et les crevettes d'eau douce. Cependant, certains caroténoïdes comme le bêta-carotène et l'astaxanthine représentent 86 à 96 % des caroténoïdes totaux dans l'exosquelette des crevettes.


Ainsi, donner aux crevettes un supplément supplémentaire comme alternative à ces éléments avec des méthodes et un dosage appropriés comme la spiruline séchée et le caroténoïde extrait d'algues aquatiques améliore la coloration des crevettes et est potentiellement moins cher que les produits composés chimiques synthétiques tels que l'astaxanthine et le bêta-carotène disponibles dans le commerce comme suppléments de santé.


 
Donc, ce que j'ai appris, c'est que vous devez traiter vos crevettes de la même manière que vous vous traitez vous-même. Si vous prenez des acides aminés ou des protéines lorsque vous allez à la salle de sport et que vous vous entraînez, ou si vous allez à la plage et que vous prenez du carotène... Il est possible que vos crevettes en aient également besoin.

Vous pouvez maintenant essayer de reproduire ce qui est le plus susceptible d'aider votre écosystème maintenant que vous avez étudié et appris les nombreuses sortes d'ingrédients nécessaires pour les poissons et les crevettes en aquaculture. Je reconnais que tous les aspects sont vitaux et qu'ils fonctionnent de concert, tout comme nous. Je ne suis pas ici pour vous conseiller sur ce que vous devriez faire dans votre situation. J'ai créé PUDR afin de répondre aux besoins de mon réservoir, et je pense qu'il répond aux besoins de la majorité d'entre vous. Jetez un oeil et essayez-le.

 

Merci d'avoir lu, pour plus de détails et une documentation approfondie, vous pouvez consulter les liens ci-dessous:

35 vues0 commentaire